Equipements de protection collective et individuelle : quelles différences ?

  • Boplan Flex Impact traffic barriers TB Double Super

Quelle différence entre les équipements de protection collective et individuelle ?

Les équipements de protection individuelle et collective sont des éléments qui servent principalement à protéger les employés contre l’éventuel danger que représente certaines activités en entreprise. Ces dangers peuvent avoir de réelles conséquences sur la santé physique et moral de l’employé qui y est exposé. Le travail en hauteur, par exemple, les déplacements mal sécurisés entraînants chutes et glissades, ou encore l’exercice de la conduite d’engins qui pourrait provoquer de graves collisions. Le chef d’entreprise est responsable de ses employés et se présente comme étant le garant de leur sécurité. C’est la raison pour laquelle il est tenu de réduire ou de supprimer les risques professionnels auxquels sont exposés ses collaborateurs. Auquel cas, il doit assurer leur sécurité ainsi que protéger leur santé physique et mentale en instaurant des mesures préventives dans son établissement. Évidemment, les équipements de protection, qu’ils soient à destination d’un usage collectif ou individuel, doivent être adaptés à l’activité qui est exercée par les différents acteurs.

Par exemple, sur un chantier urbain, les casques sont obligatoires pour les travailleurs, et les barrières piétonnes de sécurité pour les passants. En matière de sécurité industrielle, il existe deux types de moyens de protection, qui sont complémentaires : les équipements de protection collective et les équipements de protection individuelle.

Ces deux domaines de protection sont indispensables au bon fonctionnement de toute entreprise. Les équipements de protection collective définissent tous les dispositifs qui sont mis en place dans le but d’assurer un environnement de travail sécurisé, sans gêner les salariés dans leur tâche.

Cette catégorie d’équipements de protection regroupe toutes les installations fixes, faisant partie intégrante du local, comme les barrières de sécurité, les portillons, les antidérapants en coin de marches d’escalier, les rampes, les butées de roues, etc. Le deuxième domaine concerne les équipements de protection individuelle. Cette catégorie regroupe tous les moyens mis à disposition des employés afin d’assurer leur propre sécurité physique. Elle se différencie des équipements de protection collective par le fait que les dispositifs sont destinés uniquement à assurer la protection directe des personnes qui les portent pendant qu’ils réalisent une tâche. Par exemple, le port d’un casque peut être obligatoire afin de limiter les nuisances sonores, dans le cas où l’employé serait amené à manipuler une machine bruyante. Les gants aussi sont couramment utilisés comme équipement de protection individuelle, et dans différents secteurs comme le jardinage, les laboratoires, les usines alimentaires… Des lunettes de protection peuvent également être fortement conseillées lorsqu’il s’agit de mener une opération engendrant des projections.

Les équipements de protection collective

La protection collective désignant tous les dispositifs d’installations fixes, faisant partie intégrante du local, prend différentes formes. Par exemple, pour limiter les risques de chutes et de glissades, un revêtement de sol particulièrement antidérapant ou antistatique peut nettement améliorer les conditions de travail des salariés. Il est donc primordial d’évaluer les besoins de chacun afin d’adapter au mieux l’environnement professionnel. Toujours concernant le sol, des marquages indiquant une sortie de secours, une zone à fort passage d’engins, ou encore délimitant une zone à risque, est un dispositif qui contribue aussi, à améliorer la protection collective du public et du personnel. D’un point de vue circulation, d’autres équipements de protection collective interviennent dans la qualité de vie au travail, comme les barrières piétonnes qui délimitent, ou interdisent, l’accès à une zone dans laquelle des marchandises fragiles sont exposées, où la circulation de machines automatiques est dense, ou encore une zone à risques importants de collision.

L’aménagement des équipements de protection collective d’une entreprise n’est donc pas à prendre à la légère. Il doit être pensé et réfléchi en amont de la construction du bâtiment afin d’être parfaitement adapté à l’espace. Pour vous aider à mettre en place des équipements de protection collective performants, vous pouvez compter sur Boplan, le spécialiste de barrières et rambardes sécurisantes. Réalisées en plastique flexible, elles résistent à toutes sortes d’impacts. Par ailleurs, l’installation de ces dispositifs ne suffit pas à rendre le local professionnel parfaitement sécurisé. En effet, l’entretien des équipements est indispensable, car il garantit l’efficacité de ces derniers. Il est donc important de réaliser un entretien régulier afin que la sécurité soit optimale. Refaire, par exemple, un marquage au sol si celui-ci est effacé, ou remplacer une butée de roues, si elle est endommagée.

Enfin, pour que les équipements de protection collective puissent être optimisés et convenablement mis à profit, les employés doivent être fréquemment prévenus des normes de sécurité obligatoires auxquelles ils sont soumis. Ils doivent être formés et entraînés à suivre les consignes, afin de maintenir la sécurité de leur environnement de travail à son maximal. Une formation trimestrielle sur l’entretien des machines, par exemple, peut être déterminante dans le bon fonctionnement de celle-ci.

Les équipements de protection individuelle

En complément des dispositifs visant à assurer la protection collective, les équipements de protection individuelle servent à réduire les risques à un niveau acceptable, par des moyens techniques, tels que des uniformes, des gants, des casques, ou encore des lunettes de protection conformes aux normes européennes et françaises. L’un des enjeux pour un chef d’entreprise, au niveau de la sécurité, est de toujours proposer à ses collaborateurs des équipements de protection individuelle qui soient parfaitement adaptés à leur activité. En effet, bien souvent les outils de protection ne sont pas, ou mal, utilisés sous prétexte qu’ils sont ne sont pas à la bonne taille, et/ou qu’ils ne gênent plus que ce qu’ils protègent.

Alors l’employeur a le devoir de fournir des équipements de protection individuelle fiables et personnalisés. Tout comme pour les équipements de protection collective, l’employeur doit également indiquer explicitement, par le biais d’une signalisation ou d’une formation réitérée régulièrement, dans quelles situations et quelles conditions les équipements de protection individuelle doivent être utilisés : comment porter son masque, comment le nettoyer et le maintenir en bon état, dans quels cas faut-il absolument se munir de gants… Les consignes d’exécutions doivent être clairement lisibles par tous afin d’éviter tous risques d’exposition au danger.

Pour conclure, on peut noter que les équipements de protection collective et individuelle sont indissociables dans l’organisation d’une entreprise, quel que soit son domaine d’activité. Certes, les dispositifs varient, mais l’objectif reste le même : assurer la sécurité des employés en toutes circonstances.

Mots clés

EPI