Les nouveaux collaborateurs ont plus de risques de subir un accident du travail grave

  • Accidents du travail avec nouveaux collaborateurs

À l'occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, Liantis prévention et bien-être (anciennement Provikmo) a publié les chiffres relatifs aux accidents du travail graves. Il en ressort que les nouveaux collaborateurs sont les plus susceptibles d'avoir un accident du travail grave. Le service de prévention plaide dès lors en faveur d'une procédure d'accueil de qualité.

Les chiffres révèlent une relation alarmante entre les accidents du travail graves et le nombre d'années de service. Il apparaît ainsi que 66 % des accidents enregistrés concernent des collaborateurs en poste depuis moins de cinq ans. Plus d'un quart des victimes a entre un et cinq ans d'ancienneté et, dans pas moins de quatre cas sur dix, l'accident est survenu la première année !

Voici les chiffres concrets pour 2018 :

AnciennetéPourcentage
< 1 an38%
Entre 1 et 5 ans28%
Entre 5 et 10 ans15%
Entre 10 et 20 ans13%
Entre 20 et 30 ans4,5%
Entre 30 et 40 ans0,5%
40 ans ou plus< 1%

Les accidents les plus fréquents sont les fractures (62 %), les brûlures (13 %) et les plaies (5,1 %). Les parties du corps les plus touchées sont les doigts (25,4 %), les pieds et chevilles (13,5 %) et les mains et poignets (12,4 %).

Selon Liantis, le manque criant d'encadrement des nouveaux collaborateurs est le principal responsable. « On accorde surtout peu d'attention à la sécurité lors de l'accueil des nouveaux venus », explique Lode Boeve, directeur adjoint gestion des risques chez Liantis. Si les nouveaux collaborateurs reçoivent parfois une formation avant de commencer, ils sont peu encadrés par la suite. C'est pourtant essentiel à la sécurité sur le lieu de travail, a fortiori quand il s'agit d'intérimaires ou de personnes parlant une autre langue.

La pénurie de main-d'œuvre constitue un autre facteur. Comme il y a moins de travailleurs en service, le temps manque pour un bon encadrement des nouveaux venus, au détriment de la sécurité.

Procédure d'accueil, sensibilisation et réunions toolbox

Afin d'optimiser la sécurité au travail, Liantis propose une solution sous la forme d'une procédure d'accueil. Cette dernière consiste en la remise d'une brochure de bienvenue au nouveau collaborateur et en la sensibilisation des supérieurs. Une politique de sécurité de qualité commence en effet par les personnes qui dirigent.

Vous pouvez également organiser des réunionstoolbox. Une réunion toolbox est une formation brève au cours de laquelle les collaborateurs reçoivent des instructions claires concernant la sécurité au travail.

Work buddies

Aux Carrières du Hainaut, on applique un système de parrainage pour encadrer les nouveaux venus. Chaque travailleur porte un casque de sécurité blanc. Les nouveaux collaborateurs portent quant à eux un casque noir et leur parrain un bleu. Tout le monde sait ainsi qu'un nouveau venu travaille à proximité et qu'il faut l'aider le cas échéant et dans la mesure du possible. Le parrain se charge quant à lui d'une formation plus approfondie.

Mettez en place un tampon supplémentaire

Au sens propre. Outre la sensibilisation et la formation, il est fortement recommandé de renforcer la sécurité de votre entreprise grâce à l'installation efficace de protections anticollision. Encadrer et conscientiser les travailleurs est un excellent début, mais cela ne vous permettra pas d'avoir la situation entièrement sous contrôle. Même quand tout le monde connaît les risques, un accident est vite arrivé. Épargnez-vous ces ennuis en investissant dans l'optimisation de la sécurité de votre entreprise.

Besoin de conseils ?N'hésitez pas à faire appel à notre équipe. Nous nous ferons un plaisir de mettre notre expérience et notre expertise à votre service.


Sources:

Mots clés

EPI